Passées

VERA DE RIVALES
ESPACE,LUMIERE-TEMPS

      Exposition du 18 mars au 22 avril 2017
      Vernissage
     jeudi 6 avril   / 17h-21h
cliquez sur le lien du carton d’invitation:

Artiste Russo-vénézuélienne, Lauréate de la Villa MEDECIS hors les murs, promotion Léonard de Vinci. Ses travaux de recherche sont effectuées dans l’atelier  d’ARMAN à New-York, pour la création des sculptures peintes et transparentes. En 1989, prolongation de la bourse VILLA MEDECIS et retour aux Etats-Unis. Ensuite Invitée par le collectionneur Japonais Monsieur YOSHII pour peindre dans les ateliers de KIYOHARU….    Ses collectionneurs jalonnent le parcours fascinant, étonnant, De Rome par le japon, Miami, San Francisco, New-York, Shanghai, Genève, Barcelone, Frankfort, Caracas, etc.

Utilisant les techniques traditionnelles anciennes (Flamande et Vénitienne) j’ai créé mon propre langage et les effets optiques du rythme dans l’espace donnent corps aux couleurs qui communiquent à la forme une plénitude, une âme, une résonance génératrice d’énergie qui ont une action positive.

Huiles sur papier, sur toile et sculptures en méthacrylate de méthyle peint. Fixées aussi sur la toile.

 

 

 

Alain Longeaud

rêves singuliers

EXPOSITION   D’Alain LONGEAUD

du 28 janvier au 28 février 2017

Carton d’invitation

Cliquez sur le lien:

Alain Longeaud rêves singuliers  verso

Oui, c’est bien le rêve qu’il impose au regard. Ce rêve qui pénètre ce regard.

Ce rêve qui emporte loin, très loin, au-delà du réel. Ce réel, il le détourne, le

manipule, à la manière d’un peintre, par petites touches, invisibles, intimes.

Touches, gestes qui sont autant d’aveux, d’émotions. C’est cela la photographie

d’Alain Longeaud, une mise en abîme de la réalité.

Jean Louis Pinte

2016-12-16-16-19-36Exposition du 13 décembre 2016 au 18 janvier 2016

La Force du Trait

Avec

Anne Marie ARBEFEUILLE

Chantal ATELIN

Françoise DELECROIX

Esther HESS

Kitty HOLLEY

Francine HOLLEY

Go SEGAWA

 

ANNE MARIE ARBEFEUILLE
Exposition du 10 novembre au 10 décembre 2016

« Victoires d’ailes »
À travers la représentation de l’aile, c’est le travail du temps

que l’on suit, le temps qu’il faut pour parcourir l’histoire,
en trois temps et trois tonalité

_victoiresdailes_annemarie_arbefeuille_galerie_marierobin_

_victoiresdailes_annemarie_arbefeuille_galerie_marierobin_

L’expérience du temps – VICTOIRES D’AILES.
À l’origine la mémoire ailée est une figure qui répand de par
le monde les faits dignes de la mémoire collective: grandes batailles, grands règnes…
Avec la représentation d’une aile antique, c’est une extension de la gloire dans l’espace qui s’installe comme symbole de tous les lieux et de tous les temps.
Le passage du temps – CHAMPS D’AILES.
Comme une âme au repos dans un jardin, cette aile est la mémoire d’une nature pure et sensible. Elle se tient en équilibre au-dessus d’une « faille » faite d’eau et de reflets perturbants qui symbolisent le fleuve de l’oubli.
Tel Chronos le passeur d’âme, elle fait le lien entre le temps du monde et le temps de la vie. Une perpétuelle course des années et des saisons.
Le temps retenu – GLISSEMENTS D’AILES.
Le charme silencieux de l’architecture gothique nous entraîne dans une dimension spatio-temporelle. Les courbes de l’ogive, les formes élancées des arcs brisés, la gracilité des colonnes suggèrent un corps vivant qui nous enveloppe.
Dans cette harmonie, la voix du passé arrive jusqu’à nous et s’échappe en transfigurant l’édifice avec calme et poésie.
a_fusain_victoires-ailes_neoooo


a_fusain_victoires-ailes

 

La galerie marie-robin a le plaisir de vous présenter
KITTY HOLLEY
Exposition du 6 octobre au 5 novembre 2016


Interview de kitty HOLLEY  par Gaëlle
copier et coller  le lien dans votre barre  pour l’ouvrir
http://bit.ly/2ePjwhS
Cliquez sur les liens pour lire les textes
2page_kitty_invitation_apocalypse
apocalypsetexte-1
marie_robin

2016-10-07-17-56-17
2016-10-07-18-40-35Kitty Holley explore le thème de la dilatation de l’espace depuis
plusieurs années. Ses sphères sont habitées d’un mouvement
fluide comme un temps circulaire. C’est une concentration de
l’instant dans un geste libre et précis. Son travail est très
marqué par des années de pratique de danse: métabolisation
par l’expérience du corps pour un résultat en mouvement. Elle
peint des formes primordiales, comme une énergie vitale
visible.
Ces derniers mois ont été marqués par des événements
sanglants liés au terrorisme qui ont ébranlés notre confiance
dans l’avenir. Kitty Holley comme certains artistes est traversée
par l’actualité et sa peinture s’en ressent.
Cette série « Apocalypse » annonce un état désespéré, les
cercles qui étaient jusqu’à présent d’une couleur franche et
uniforme, se transforment et comme déchirés laissant voir des
intervalles sur le fond rouge sang. Ils apparaissent comme
autant de blessures visibles, comme des failles béantes faisant
écho à une série de peintures « La nuit déchirée » datant des
années 1993 . Cette série avait été exposée à Montpellier lors
de la création de la chorégraphie « L’espace traversé » qu’elle
avait mis en scène avec les danseurs de la Compagnie Sylvie
Deluz au Théâtre Iséion.
Dans cette nouvelle série « Apocalypse », il y a comme une
force de vie qui surmonte cette désespérance, avec des traces
colorées qui remettent le monde en mouvement, et des lignes
enveloppantes et fragiles qui lient et apaisent. C’est comme
une transformation perpétuelle du vivant, une pulsion vitale qui
reprend le dessus: une lueur d’espoir.
Après une immersion dans le grand Nord lors de deux voyages
à l’occasion des expositions: « 1m2 d’imaginaire voyageur »
organisé par Pablo Poblete à la Galerie d’Art du Parc à Trois
Rivières au Québec en Avril 2016 et «Les Boréales» à l’Institut
Français de Finlande à Helsinki en Mars 2014, Kitty Holley
s’est intéressé aux questions climatiques : «les isobares» en
lien direct avec la météo, la série «cartographie des territoires
gelés» avec la fonte de la banquise, «les boréales» avec les
aurores visibles dans la nuit arctique selon l’activité solaire et
les «cartes du monde» avec l’interactivité entre l’atmosphère et
les planètes.
Ses préoccupations d’actualité sur le devenir de la terre
poursuivent sa réflexion sur les interactions entre l’Art et la
Science qu’elle avait mise en scène avec son installation
«Clusters», dans la galerie Marie Robin en 2011 et à l’ENSTA à
Saclay en 2014-2015. Cette exposition réunissait le son qui
passait des profondeurs de l’océan aux profondeurs du ciel,
l’image qui évoquait aussi bien la cellule que les planètes et
l’écrit qui maniait les concepts et les symboles scientifiques ou
philosophiques.
Kitty Holley a exposé au Centre d’Art Contemporain de Las
Condes à Santiago du Chili en 2008, au Musée de l’Académie
des Beaux Arts de Canton en Chine en 2006, au Musée Roybet
Fould à Courbevoie en 2004, au Musée du Donjon à Niort en
2003, au Centre Cultural dos Correios à Rio de Janeiro au
Brésil en 2001, à l’Alliance française de Pondichéry en Inde en
1997 et expose régulièrement à la galerie marie-robin. Ces
expositions à l’étranger font partie d’une démarche globale qui
met le mouvement au centre de toute énergie.
Elle a reçu le Prix Pierre Cardin Section Peinture décerné par
l’Académie Française en 1996..

La galerie marie-robin a eu le plaisir de vous présenter
les  » Années 50″
du 3  septembre  au  3 octobre 2016
Avec
ESTHER  HESS     Jean BERTHOLLE              Paul FRANCK
Pierre  HUMBERT                Françoise L.C.                                                                           Pierre LAHAUT          Nelly MAREZ-DARLEY                                 Pierre PALLUT                Serge REZVAZNI          FRANCINE HOLLEY                  Jean SIGNOVERT           Ferdinand SPRINGER                 VANO

2016-09-02-14-54-53

Francine HOLLEY 1950

VANO 1957

VANO 1957

2015-09-13 16.36.08

Esther HESS 1955

Edouard  ROLLAND
Du 15  juillet au 2 aout 2016

Chantal ATELIN
du 19 mai au 19 juin 2016

Trait 56 cartonEspaces-Trait
Chantal Atelin présente un ensemble de sculptures et des graphismes de sa série les Traits. Les Traits privilégient une figure géométrique simple : le triangle. Disposant des tiges de métal autour de l’espace, elle les soude suivant des contraintes clairement définies en appliquant un protocole qu’elle s’impose. La linéarité ainsi obtenue structure l’espace et développe un plan/espace par l’effacement des limites de la sculpture et l’intégration des espaces intérieur/extérieur car les plans s’interpénètrent grâce à leur transparence.
Chaque Trait, par la ligne de son dessin, appelle sa couleur. Les intersections des plans sont ainsi mis en évidence, constituant une hybridation entre abstraction géométrique et travail autour de l’espace. Le jeu des Traits avec la lumière est primordial, créant des ombres – projections jamais figées –  comme autant de dessins évoluant avec le temps.
Point de convergence entre l’Art et l’Architecture, le Trait est une construction mentale raisonnée dont la réalisation dévoile l’aspect minimal. En rapport avec les architectures contemporaines, chaque Trait est un volume creux qui questionne les notions de structure, de support, de surface et bouleverse les repères géométriques usuels. Les plans spatiaux multiplient les perceptions à l’infini. Les graphismes issus des Traits en sont l’écho.0-02-Vitrine1-14-Salle-1
MAGIC GARDEN
 

DIANE CAZELLES
du 19 avril au 14 mai 2016
MAGIC GARDEN !
Une invitation à la promenade… Sur la terre aux premiers éblouissements de la lumière, à l’instant même du surgissement de la vie, du commencement, du recommencement, pourrait-on dire,  où la nature reprend ses droits et où l’humain est aspiré dans le mouvement du jour renaissant. Les ruines sont immergées par le végétal et l’absence humaine. La poésie de la destruction répond aux géométries de la contemplation. Les forêts s’animent en chaos naturel et le bois s’alignent sur sa seule raison. Apparition fugace et mouvante, les figures et les portraits fixent leurs ombres abstraites… Quant au Curieux cabinet, c’est le répertoire archéologique d’un univers singulier !
Ancienne élève des Beaux-Arts et de l’Ecole du Louvre, plasticienne et photographe menant parallèlement une carrière de journaliste, Diane Cazelles vit à Paris et en Auvergne. Elle travaille l’image photographique avec différents médiums. Peinture à l’huile, mine de plomb, pastel, les techniques mixtes employées révèlent le mouvement à partir de l’expression graphique. La base photographique détermine l’écriture des formes en noir et blanc, sur laquelle s’exprime la palette en lumière, en profondeur obscure et en couleurs terre. Prenant possession de l’image, le trait et la touche picturale réinvente la matière, le vibrant, le floue, et le mouvement.
Diane Cazelles / Paysages (116×81 cm), détails / papier marouflé sur toile, photographie, huile, craie /2015

Ruine 1 (116x81) papier marouflé sur toile huile craieMAGIC GARDEN !  Un lieu sacré révèlè par la lumière, essentiel à la compréhension et à la connaissance du monde…

La galerie marie-robin est heureuse de présenter les œuvres photographique de Catherine Tatsopoulos et celles de Jean Letellier en exposant leurs travaux récents.
* Diplômé de la Parsons School de New York en 1994, Jean Letellier poursuit un travail photographique depuis toujours. En 2015, il participe à Fotofever et la même année expose chez Stéphanie Peyrissac Collections.

jean_
JEAN LETELLIER  Crédit : ©Jean Letellier   
Clôture bleue Tirage argentique, 40 x 60 cm, 2015. Ed. 1/5 + 1 épreuve

Catherine Tatsopoulos vit et travaille entre Paris et Athènes. Sortie diplômée en 1985 de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, puis titulaire l’année suivante d’une Maîtrise d’Arts Plastiques (Paris-I), elle travaille ensuite comme éditeur photo à l’agence Associated Press et comme journaliste indépendante pour des magazines photo. Depuis 1996, elle est enseignante et documentaliste à l’Education Nationale. Catherine Tatsopoulos expose régulièrement en France, en Grèce et aux Pays-Bas. L’an dernier, elle participe à l’exposition « Bestiaire » dans les jardins de la Pitié-Salpêtrière dans le cadre de la Nuit Blanche.  Le travail exposé ici porte sur le Paysage, qu’il soit sous une forme abstraite ou figurative (sténopé).
_catherine
CATHERINE TATSOPOULOS Crédit : ©Catherine Tatsopoulos
COSMO 1 Diptyque. Tirage lambda sous Diasec, 51 x 91 cm, 2014. Ed. 1/5

bandeau_evenement_facebook

Carte_A5_recto

Carte_A5_verso

En parallèle prolongation de l’exposition
la poésie     la légèreté
j
usqu’au  27 février 2016

Le fil conducteur de cette exposition collective se recentre
sur la poésie, la légèreté qui émanent des œuvres de ces 5 artistes.

Ouvrir ou copier ce lien pour lire l’article de Eric Simon sur l’exposition:
http://www.actuart.org/2016/01/expo-collective-contemporaine-la-poesie-et-la-legerete.html?utm_source=_ob_share&utm_medium=_ob_facebook&utm_campaign=_ob_share_auto

et celui de DIANE GAZELLES
A LA GALERIE MARIE ROBIN La Poésie, La Légèreté…

la_poesie_la_legerete_marierobin

Pages de Keiichiro-DP2_A
Sous le commissariat de Clotilde SCORDIA

VERNISSAGE Jeudi 12 novembre 2015. 18h-21h
HAPPY HOURS  Samedi 14 novembre 2015. 16h-19h

« A stage », la première exposition personnelle de Keiichiro Muramatsu, se veut une variation autour du nageire, un art de l’arrangement floral libéré des contraintes artificielles de l’ikebana. Keiichiro Muramatsu cite en exergue de sa note d’intention trois vers de Shakespeare tirés de Comme il vous plaira (1599) : « Le monde entier est un théâtre, et les hommes et les femmes ne sont que des acteurs ; ils ont leurs entrées et leurs sorties ». Ce théâtre qui rassemble ses acteurs est symbolisé dans le travail de Muramatsu par le tokonoma, l’alcôve que l’on trouve dans les maisons japonaises à destination sacrée ou artistique. Sur cette scène réduite qu’est le tokonoma, tel un univers clos et autarcique, Muramatsu nous dévoile l’art du nageire. La série se dévoile en un acte et sept scènes qui correspondent aux 7 étapes de la vie d’un être humain. La partition de la vie en 7 étapes est un concept que l’on retrouve dans le théâtre nô, où dit-on, il faut les avoir accomplies pour devenir un acteur nô professionnel. Muramatsu associe ici l’être humain aux fleurs qu’il photographie. Chaque étape (de la naissance à l’âge de 7 ans puis 12, 18, 25, 35, 45, 50 ans puis au-delà) correspond à un état d’éclosion et de floraison des fleurs de son tokonoma. La patience et l’observation sont sans doute les maîtres mots du processus photographique. Nul ne prend le temps d’observer en temps réel la croissance d’une fleur. L’éphémère est ainsi capturé et célèbre chaque âge de la vie. La vigueur des jeunes pousses fait écho aux feuilles fanées et rousses des fleurs ayant atteint l’orée de l’existence. La dichotomie entre élément naturel (le végétal) et industriel (les récipients en métal) est symptomatique du travail de Keiichiro Muramatsu. Ainsi, l’assemblage de ces deux éléments distincts et que tout oppose, unifie la composition. A l’instar des vanités, tout ici nous rappelle que toute chose est éphémère, que le décompte commence dès notre naissance mettant en garde chaque être humain sur l’immanence du destin (fatum). L’entremêlement de la vie, de la mort, de la jeunesse et de la vieillesse est constant tout au long de la vie. Le parallèle entre le nô et le théâtre élisabéthain devient alors flagrant.
Clotilde Scordia

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR LIRE LE DOSSIER PRESSE. MERCI
Keiichiro DP2

verso exposition marie robin
recto exposition marie robin copie20151106_154643_resized
voir l’exposition dans  Artistes / RENAUD BARGUES

En avant première  présentation
de l’ESTAMPE D’ESTHER HESS DE 1956  
par Tylzgallery.com      
ESTHER HESS.jpg2
EXPOSITION
du 10 au 30 septembre 2015  
LES ANNEES 50

2015-09-19 18.18.21FRANCINE HOLLEY
ESTHER HESS
SPRINGER
MARIA MANTON
C.CHAISSAC   …  P.PALLUT……..C.BRYEN ………. LONGOBARDI …
PIERRE HUMBERT  ……. J.SIGNOVERT ….J.PIAUBERT… J.GERMAIN
C.GEORGES …….B.QUENTIN …… REZVANI …   P.LAHAUT  ……MAREZ DARLEY
CLAUDE GEORGES …   CLAUDE VISIEUX …  ETC..

2015-09-19 17.46.14

F.SPRINGER

Francine HOLLEY 1950

Francine HOLLEY 1950

2015-09-19 17.44.36

FRANCINE HOLLEY 1950

2015-09-19 17.45.31

ESTHER HESS 19

2015-09-19 17.44.59

ESTHER HESS 1954

2015-09-13 16.37.05-1

P.LAHAUT 1962

Les carnets retrouves_1950_Page_1Les carnets retrouves_1950_Page_2Carton_Fabrice_Gilod_Page_1

Carton_Fabrice_Gilod_Page_2

D’un geste à l’autre

D'un-geste-l'autre

La suite dépliée

Trait iconoclaste
Cliquez sur le lien pou voir la vidéo:
http://culturebox.francetvinfo.fr/emissions/france-2/the-ou-cafe/the-ou-cafe-du-4-avril-avec-jose-bove

Hélène Dureau-1

Hélène-Dureau-2_

invit-Calderon - marie robin
CLIQUEZ SUR LE LIEN  DOSSIER PRESSE
DP Calderon
p;calderonphotos

IMG_0460

d88cac6b-5042-4548-bf2c-77d087e868c5

Les Parallèles aux expositions                                                                                                 de KITTY HOLLEY & d’ALAIN LONGEAUD

KITTY HOLLEY /  » Laboratoire Clusters » expose à l’ENTSA Paris tech. Palaiseau               du 20 novembre 2014 au 20 avril 2015

Alain LONGEAUD /  » Lumineuse solitude » expose à la maison de la photo à Lille                 du 8 janvier au 15 février 2015 **

Pour plus de renseignements : venez prendre les invitations à la Galerie marie-robin  . Vous pouvez voir ces Parallèles à la Galerie marie-robin

du 8 janvier au 24 janvier 2015

1437

affiche_blancdegivre_marierobin_neo

ALAIN LONGEAUD

_MarieRobin_alain_longeaud_r__MarieRobin_alain_longeaud_v_

FRANÇOISE DELECROIX

carton recto & verso DELECROIX-01

f.delecroix 10.2014 069

IMG_0324

   » DESSINS ET GRIFFONNAGES »

    Catalogue réalisé par l’artiste en 2012                                                                                                     &                                                                                                         Exposition de ses dessins de 1957 à 1977

DESSINS 1977 crayon noir et couleur                                                                               recherche de la fleur D’or

EH 082DESSINS DE 1957

EH 092

2014_MR_KITTY_INVITATION_RECTO

2014_MR_KITTY_INVITATION_VERSO

Bouqueton_1

Bouqueton_2

Bouqueton 061

Bouqueton 070

40P16

invitation_Antonine_Bathuel

invitation_Antonine_Bathuel_Marie-Robin

EXPOSITION « Labyrinthe »
d’après
ESTHER HESS
Esther_HESSEsther_HESS_3
Esther_HESS_

EXPOSITION  » Ombre de l’Antique »
Anne Marie ARBEFEUILLE

expo_o_antique_texture_seine
expo_o_antique_texture_archi_vegetale ama_miroir_eau3

EXPOSITION  » Kakemonos 70th Street NY
Kitty HOLLEY
expo_holley_affiche
kitty

EXPOSITION Françoise DELECROIX
expo_francoise_delecroix_1 expo_francoise_delecroix_3 expo_francoise_delecroix